Tout savoir sur la VMC et comment l’entretenir

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est primordiale dans un logement puisqu’elle renouvelle l’air intérieur :
  • Elle permet de protéger les habitants en limitant la pollution de l’air intérieur ;
  • Elle permet de limiter les dégradations liées à l’humidité et aux moisissures, notamment dans les pièces dites « humides » comme la salle de bain, la lingerie, les toilettes, la cuisine… ;
  • Elle améliore le confort thermique et permet de réaliser des économies d’énergie en rejetant à l’extérieur l’air humide et vicié qui est plus difficile à chauffer.
 

La VMC classique simple flux auto-réglable

Il s’agit d’un système de ventilation qui génère un flux continu d’air à l’intérieur du logement depuis les pièces les moins humides vers les pièces les plus humides. On installe le système d’extraction de l’air dans la salle de bain, les toilettes et la cuisine et le système d’entrée d’air dans les autres pièces de la maison (salon, chambres…).  

La VMC hygroréglable

Ce type de VMC a le même principe de fonctionnement qu’une VMC Autoréglable en incluant un système qui ajuste le débit d’air en fonction de l’humidité des différentes pièces. Ce système fonctionne soit grâce à une membrane qui se dilate suivant le taux d’humidité, soit un détecteur de présence ou via un interrupteur.

La VMC double-flux

Comme son nom l’indique, la VMC double-flux est composée de deux réseaux :
  • Un réseau entrant qui fait entrer l’air frais dans le logement ;
  • Un réseau sortant qui extrait l’air vicié et humide du logement.
L’astuce de la VMC double-flux consiste à traiter une partie de l’air sortant et à le renvoyer vers l’air entrant. Ce faisant, les déperditions de chaleur sont moins importantes et l’air entrant plus chaud, comparé aux VMC Simple flux pour lesquels l’air vient directement de dehors (via les entrées d’air sur fenêtres) sans être réchauffé.

La ventilation centralisée par insufflation

C’est le système souvent utilisé lors de travaux de rénovation, quand un système de VMC ne peut pas être installé. On l’installe alors dans les combles. L’air entre par le caisson du système, qui le filtre puis le souffle dans le logement. C’est l’air frais qui chasse l’air vicié vers les aérations naturelles du logement.  

L’extracteur double-flux individuel pièce par pièce

C’est le système qu’on utilise quand on ne peut pas installer une VMC double-flux. Il fonctionne à peu près de la même façon, son installation est différente car elle ne nécessite aucun réseau mais un perçage du mur de la maison à l’emplacement du ou des Extracteurs.  

L’extracteur d’air permanent ou VMP

On l’utilise dans les pièces humides lorsque que l’on ne peut pas installer de VMC simple ou double flux. Il vient se fixer sur le mur et s’installe dans les pièces humides afin de rejeté l’air vicié à l’extérieur des pièces concernées.  

L’emplacement de l’extraction et insufflation reste comme une VMC Simple Flux :

  • Entrées d’air installées dans les pièces à vivre
  • Sorties d’air dans les pièces humides.

La ventilation mécanique répartie ou VMR

On utilise ces appareils comme les VMP, à la différence qu’une VMR aura un débit et un fonctionnement constant. L’emplacement de l’extraction et insufflation reste comme une VMC Simple Flux :
  • Entrées d’air installées dans les pièces à vivre
  • Sorties d’air dans les pièces humides.  

Comment entretenir sa VMC

VMC

Puisque la VMC extrait l’air vicié, elle s’encrasse forcément au fil du temps : poussières, graisses, etc. En la nettoyant régulièrement (environ tous les 3 à 6 mois, et au minimum une fois par an, après l’hiver) :
  1. Vous entretenez ses performances et la qualité de l’air dans lequel vous vivez.
  2. Vous limitez votre consommation d’énergie.
  3. Vous limitez le risque d’incendie qui pourrait arriver en cas de court-circuit lié à un encrassement trop important.
  Les étapes de nettoyage d’une VMC
  1. Coupez toujours le courant avant de toucher au système de ventilation.
  2. Démontez les bouches d’aération et laissez-les tremper quelques minutes dans un mélange d’eau chaude et de dégraissant de type liquide vaisselle (rincez-les et faites les surtout bien sécher avant de les repositionner).
  3. Aspirez les entrées d’air à l’aspirateur.
  4. Passez un chiffon légèrement humidifié sur le ventilateur (attention à ne jamais mouiller les parties fixes de votre VMC !).
  5. Nettoyez les filtres avec un dégraissant, et remplacez-les par des filtres neufs au besoin.
  L’entretien par un technicien spécialisé Une fois tous les deux à trois ans, il est recommandé de faire réaliser l’entretien complet de votre VMC par un technicien spécialisé.     Une question concernant votre projet ? Notre équipe de conseillers vous répond au 0920 889 529 ! Voir les VMC en promotion.
Garantie
et sav
Livraison
à domicile
Installation
à domicile
Paiement
100% sécurisé
Note et
satisfaction client
Programme
de fidélité
Copyright © 2018 Domotelec. Tous droits réservés.